| Pourquoi le traducteur traduit-il VERS sa langue maternelle ?
416
page-template-default,page,page-id-416,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-10.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Pourquoi le traducteur traduit-il VERS sa langue maternelle ?

Et non l’inverse !

Navrée de vous décevoir : un traducteur ne traduit pas dans tous les sens et encore moins dans 25 langues différentes !

Comme dans les autres métiers, chacun a sa spécialité : une à trois langues de travail et quelques domaines de spécialisation. On trouvera donc une traductrice pour le domaine juridique et une autre pour le médical. Un traducteur anglais vers français et un autre français vers anglais. Et encore un autre pour le russe vers le français, et ainsi de suite.

Pour mieux comprendre, commençons par regarder comment la Société Française des Traducteurs justifie cela :

« Un traducteur qui déroge à cette règle de base a toutes les chances de négliger d’autres critères essentiels à la qualité de la traduction. Si vous voulez donner une image internationale, l’approximation est interdite. Sachez que dans de nombreuses cultures, les gens n’apprécient guère que l’on déforme leur langue. Faites appel à un traducteur dont la langue maternelle correspond à la langue d’arrivée désirée. Il en maîtrise les subtilités culturelles et linguistiques et ne faillira pas aux règles typographiques. L’accumulation de coquilles devient vite un repoussoir pour un lecteur étranger ! » source : sft.fr

Selon vos documents, vous faites appel à des rédacteurs spécialisés dans un domaine : financier, communication, créativité, technique, etc.

En faisant traduire ces documents par un locuteur non natif, vous perdriez tout le bénéfice de la rédaction par des spécialistes. Alors que votre traducteur natif va faire appel à tous les tournures de phrases, les expressions idiomatiques et les jeux de mots de sa langue pour rendre votre message du mieux possible. Non seulement parce que c’est sa langue maternelle mais aussi parce que c’est son métier. Ce sont deux caractéristiques indissociables du traducteur.

Voyons maintenant un exemple :
Texte source (allemand) : Danke für Ihre anhaltende Aufmerksamkeit (contexte : éditorial d’un magazine d’entreprise)
Traduction par un non natif : merci pour votre attention persistante (??)
Traduction par un traducteur automatique : merci pour votre attention soutenue
Traduction par un traducteur professionnel (natif et compétent) : merci pour votre attention indéfectible / sans faille

Généralement, seul un natif peut piocher instantanément dans la richesse de sa langue : expressions, vocabulaire, formulations, nuances et éléments culturels… parce que c’est la langue avec laquelle il a grandi et s’est construit. Les seules personnes qui ont la chance de connaître ceci dans deux langues sont les personnes bilingues, c’est-à-dire qui ont grandi avec les deux langues en même temps (langue A à l’école et langue B à la maison).

Savoir parler une langue étrangère et se faire comprendre en toute situation n’est pas du tout le même processus que de traduire et rendre une communication professionnelle dans une autre langue, sans rien omettre et sans rien altérer. Cela ne suffirait pas pour produire du contenu avec la même efficacité que dans sa propre langue. Connaître et employer parfaitement cette langue avec toutes ses nuances et subtilités est la seule possibilité. Et vous en conviendrez, pour toutes les connaitre, il faut que ce soit sa langue maternelle.

Vous voulez d’autres exemples ? (ils sont tous véridiques)

un caractère innovatif > un caractère innovant

Notre entreprise participe au développement numérique fulgurant > Notre entreprise participe au développement fulgurant du numérique

La jeune entreprise start-up > La jeune start-up

Restez présents et restez en mémoire > restez présents et marquez les esprits

Tout commence grâce à un paquet sympathique accompagné d’un code personnalisé pour l’accès à un fascinant univers en ligne tout fait d’images et de vidéos, puis soutenues par e-mail.
> Tout commence avec un paquet sympathique accompagné d’un code personnalisé pour l’accès à un univers en ligne fascinant, tout fait d’images et de vidéos, le tout ensuite appuyé par un e-mail

afin de pouvoir vous concentrer sur la création au lieu sur l’organisation > afin de pouvoir vous concentrer sur la création plutôt que sur l’organisation

et ce sujet est encore bien plus riche en facettes > et ce sujet est encore bien plus varié.

Nous voulons améliorer la supportabilité environnementale de nos produits > Nous voulons améliorer la viabilité écologique de nos produits

Voyez-vous maintenant la pertinence de cette déontologie qu’applique tout traducteur consciencieux ou cela vous parait-il encore bizarre ?

Partagez le contenu qui vous a plu !