| Ce que gagne le traducteur indépendant n’est pas de l’argent de poche
698
page-template-default,page,page-id-698,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-10.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Ce que gagne le traducteur indépendant n’est pas de l’argent de poche

Le traducteur indépendant doit gagner sa croûte autant que n’importe quel travailleur, sans jamais avoir la certitude d’y arriver […]. «Tu bosses beaucoup, mais tu dois gagner plein de sous c’est super!» est une phrase récurrente dans la bouche de non-traducteurs bien intentionnés. La vérité ressemble davantage à:

«Je bosse beaucoup, ce mois-ci avec de la chance en travaillant 10 heures par jour je vais peut-être atteindre les 2.500 euros. De chiffre d’affaire…»

L’article complet de Bérengère Viennot est à lire sur http://www.slate.fr/story/84701/traducteur

 

Partagez le contenu qui vous a plu !